AGNI (feu digestif) ET LES QUATRE ETATS

agni et 4 states fr gr

AGNI (feu digestif) ET LES QUATRE ETATS

  |   ayurvedique @fr   |   No comment

LES QUATRE ÉTATS D’AGNI( LINK AGNI)

agni et 4 fr pc

Toutes les fonctions corporelles sont influencées par les dosha(typologies constitutionneles), donc les fonctions digestives subissent cette influence aussi. Quatre états existent dans lequel agni on peut trouver, trois de ceux-ci sont dus au déséquilibre des dosha,  le quatrième est l’état d’équilibre.

  1. Visamagni: Et’ un état d’instabilité d’agni dû à l’influence de vata( link vata). Ce type d’agni se trouve dans les gens qui ont une constitution vata ou un excès de vata. La digestion de la nourriture est variable, normalement lente, mais parfois aussi normal. Ils remarquent symptômes comme constipation communément, enflure abdominale, dysenterie, douleurs pour coliques intestinales.
  2. Tikshagni: Dans cet état agni devient trop rapide ou  trop fort, il on relève dans les gens de constitution pitta(link pitta) ou avec du pitta aggravé. Jatharagni devient hyperactif et il peut digérer grandes quantités de nourriture en bref temps, la personne se sent ainsi toujours affamée. Les gens avec ce type d’agni ont la bouche sèche, sensations de brûlure et beaucoup de soif d’habitude.
  3. Mandagni: Ici la fonction d’agni devient beaucoup lente et la personne n’est pas apte à digérer petites quantités de nourriture non plus. Cette condition est dù à l’aggravation de  dosha kapha( link kapha) . Les symptômes sont: nausée, vomissement, pesanteur d’estomac, paresse, toux, patine sur la langue et salivation excessive.
  4. Samagni: cet état la fonction d’agni est normale et saluer, ceci indique un état d’équilibre des dosha dans le corps. Dans cet état la personne peut digérer un régime normal aisément et d’elle tirer nourriture et force par tous les dhatu(tissés), cellules et organes reçoivent la nourriture juste. De cette manière il se maintient une condition générale de bonne santé.

SOURCE: AUMSHANTI

No Comments

Post A Comment