AYURVEDA ET SES OBJECTIFS FONDAMENTAUX

ayurveda ed i suoi scopi gr

AYURVEDA ET SES OBJECTIFS FONDAMENTAUX

  |   ayurvedique @fr   |   No comment

Ayurveda et ses objectifs fondamentaux

ayurveda e i suoi scopi pc

 

L’Ayurvéda est une science qui étudie l’aspect physique, mental et spirituel de la vie, une vision complète de l’homme, étroitement liée à tout ce dont il est connecté ; dans l’Ayurvéda l’homme est le résultat de ce qu’il mange, dit et pense. Elle voit donc l’homme dans sa totalité et jamais partiellement, dans la pratique, elle soigne le corps, la pensée et l’esprit.

Buts

L’Ayurvéda se fixe quatre buts fondamentaux :

  • prévenir les maladies
  • guérir
  •   maintenir la santé
  • promouvoir la longévité

    Le terme santé/sain se traduit en sanskrit par Svastha qui signifie littéralement « se stabiliser dans soi » ou « dans sa propre condition ». Nous allons voir comment le concept de santé est considéré comme la condition naturelle de l’Homme, tandis que la maladie est vue comme un éloignement de cette condition naturelle.

    Sushruta, célèbre médecin ayurvédique (ca V° siècle av. J.-C.) définit ainsi l’état de santé :

    « L’individu sain est celui qui a les humeurs, les fonctions digestives, les tissus et les fonctions excrétrices en bon équilibre, et qui a l’esprit, les sens et le mental toujours heureux. »

    Cette définition souligne les trois principaux aspects de la vie d’une personne : le corps, le mental et l’esprit.

     

    Un des principes fondamentaux de l’Ayurvéda est celui selon lequel l’Homme est considéré comme un miniature de la nature : la nature est le macrocosme, l’Homme le microcosme, ce qui signifie plus simplement que les principes présents dans la nature sont les mêmes que ceux présent dans l’être humain.

     

     

     

    Voici à ce propos une histoire intéressante :

    « Dans l’Inde antique il existait une grande Université appelée Daksasila, fréquentée par de nombreux étudiants du monde entier venus apprendre les sciences de l’Ayurvéda. Le recteur de cette Université, qui s’appelait Nagarjuna, était un grand alchimiste. Le jour de l’examen final, il convoqua tous les étudiants en leur disant que l’examen serait constitué d’une seule épreuve, tous les étudiants étaient heureux en entendant cela. Il leur dit donc de chercher, auprès du temple de l’Université, n’importe quelle substance qu’ils pensaient n’être pas utile (directement ou indirectement) pour guérir l’être humain. Les étudiants partirent à la recherche et retournèrent quelques heures plus tard avec du sable, des morceaux de bois, des pierres ; chaque étudiant avait quelque chose dans ses mains. Seul un étudiant revint en dernier les mains vides, et fût bien sûr le seul à passer l’examen.”

    L’enseignement de cette histoire est que tout, même le venin, peut être utilisé comme « médicament » si l’on sait comment, quand et pourquoi l’utiliser. La finalité que propose l’Ayurvéda, comme toutes les sciences orientales, est de trouver un équilibre entre les énergies du corps et de l’esprit.

    Pour avoir une compréhension claire des concepts de base de l’Ayurvéda, il est nécessaire de voir quels sont les principes philosophiques qui en sont à l’origine. Elle se base sur la philosophie Samkhya, un des systèmes de la philosophie védique. Le Samkhya est né à une époque très lointaine, pensé par le sage Kapila et traite surtout des principes cosmiques, on peut y retrouver les intuitions fondamentales des Védas et des Upanishad. Le Yoga classique décrit par Patanjali dans Yoga Sutra, tout comme l’Ayurvéda classique de Charaka et Sushruta se basent sur l’école de pensée du Samkhya.

No Comments

Post A Comment