LA DIGESTION ET LA FORMATION D’ AMA

ama et digestion fr gr

LA DIGESTION ET LA FORMATION D’ AMA

  |   ayurvedique @fr   |   No comment

LE PROCÈS DE LA DIGESTION EST LA FORMATION D’ “AMA”

ama et digestion fr pc

 

Le procès digestif se répartit en deux phases: la phase primaire de la digestion (avasthapaka) et l’effet post-digestif (vipaka).

Dans la première phase il y a la désintégration de la nourriture dans l’estomac et il se vérifie une diminution de l’activité du corps, en même temps beaucoup d’énergies sont employées pour ce procès. On a une second décomposition de la nourriture successivement, cette fois à l’intérieur de l’intestin faible, où les jus et les enzymes gastriques accomplissent leur action. Dans ce moment l’organisme perçoit une sensation de soies et de transpiration due à la création de chaleur. Finalement, environ quatre heures après l’engagement du repas, la nourriture passe dans la partie distale du trait gastro-intestinal et de l’intestin crasse et le procès il va tourner à son terme. C’est l’effet post-digestif qui détermine le résultat du procès de la digestion à l’intérieur de l’organisme humain et l’élimination régulière et complète des fis.

Le stade premier sur décrit, il arrive pour chaque type de nourriture, pendant que la seconde se répartit selon le qualité de nourriture ingérée; on aura ainsi un effet de type douce, madhura vipaka, ou âpre, amla vipaka, ou piquant, katu vipaka.
S’il se réalise un effet post-digestif douce, le corps il reçoit tous les types de nourriture et les produits de déchet ils sont éliminés aisément.

L’effet post-digestif âpre indique que le corps recevra une nourriture de qualité insuffisante, mais les produits de déchet seront éliminés avec extrême facilité.
Finalement l’effet post-digestif piquant provoquera au corps une nourriture n’ajustée pas et au même temps les produits de déchet feront beaucoup de fatigue à être expulsé.

Il résulte évident que c’est l’effet post-digestif qui détermine le résultat final du procès de la digestion à l’intérieur de l’organisme humain.

Les aliments pas complètement digérés forment une sorte de toxines,il s’ appels “AMA”, qu’ils fermentent avant dans l’estomac et à l’intérieur de l’intestin, puis ils s’accumulent dans le côlon et d’ici, à travers les canaux de distribution de la nourriture (srota), ils continuent leur parcours jusqu’à atteindre les vases sanguins et les capillaires, où ils peuvent procurer engorgements dangereux en donnant origine à la maladie de type différent.

Au-delà à se réfléchir sur le corps, la formation d’ “AMA”, qu’il se présente comme une substance fétide, blanche et très collante, il comporte conséquences plus minces mais pas moins importants sur les énergies vitales.
Si continue à être présent et soi il ne réussit pas à l’expulser, elle s’altère ultérieurement et il produit substances toxiques qui circulent toujours  en tout le corps; ces substances toxiques s’accumulent dans les zones du corps hautement où l’individu résulte être plus faible et maladies différentes se lèvent ici. Conséquences les plus communes d’un mauvais procès digestif réitérées dans le temps sont  la formation d’haleine malodorante, gaz intestinaux, constipation.; si les dérangements les persistent encore dans le temps ils pourront souligner épisodes de calculs biliaires, bronchites, dépressions au point d’à arriver aux formes de cancer aussi dans la zone gastro-intestinale.
Une production excessive d’ “AMA”  est diagnosticabile aisément de l’examen de la langue, technique très utilisée par les  médicaux ayurvediques en combien de celle-ci se présentera rhabillée par une patine blanchâtre épaisse.”AMA” est donc une des principales causes de la formation de maladies endogènes, c’est-à-dire qu’elles sont causées par l’organisme même et pas de facteurs extérieurs ou de virus; il devrait être en conséquence le plus contrôlable par l’attention vers ce qui ingérons et vers nos conditions psico-physique dans le moment de l’engagement de la nourriture.

No Comments

Post A Comment