LES 6 SAVOURS (RASA) EN AYURVEDA

9fff2638-8c6c-400a-a666-325ef0a2a432

LES 6 SAVOURS (RASA) EN AYURVEDA

  |   ayurvedique @fr   |   No comment

Rasa–Les six goûts

Le concept de rasa est fondamental dans la médecine ayurvédique, sa signification étymologique en sanskrit montre cette attention ; rasa signifie en effet « partie essentielle », et reflète la qualité essentielle des plantes et des aliments. Le goût se manifeste à travers l’élément eau, et est immédiatement perçu par la langue, stimule le système nerveux et exerce son effet sur l’organisme entier. Grâce aux différents rasas, la nourriture ingérée stimule agni et permet ainsi une bonne digestion et une assimilation efficace des substances alimentaires, nécessaires à la croissance du prana, l’énergie vitale renfermée dans chacun d’entre nous.
Les rasas influencent l’équilibre des Doshas et, comme les Doshas, découlent des cinq éléments. La qualité de chaque dosha produits par le corps dépend surtout des goûts consommés.

« Nous sommes ce que nous mangeons. »

960640a4-56d5-4951-a0c4-dcd5d81d547c

La formation des rasas commence par la mastication, la salive se mélange aux aliments mâchés, commençant ainsi à former ces substances que nous sommes capables de reconnaître grâce à l’organe du goût, la langue. Mais la vraie origine des rasas se trouve dans les propriétés des aliments que nous consommons.

L’Ayurvéda classe six types de goûts dans les aliments et les herbes, chacun est formé de deux éléments essentiels :

Le goût sucré – (madhura rasa) est formé de l’union des éléments Eau et Terre, se trouve dans le sucre, les amidons, la crème, le beurre, le riz, le pain et les pâtes. Cette saveur produit force, accroit les fluides nutritifs, le sang, les muscles, le gras, les os, le tissus nerveux et le sperme. Stimule le pancréas, calme le caractère et l’appétit. A un effet bénéfique sur la peau et la voix, favorise la gaité, la vitalité et la satisfaction. Une consommation excessive amène à l’obésité, l’apathie, lourdeurs, dyspnée, constipation, nausée et autres troubles typiques de kapha.
Le goût salé – (lavana rasa) né de l’union de l’Eau et du Feu, est contenu dans le sel marin et est stimulant et adoucissant. Stimule l’appétit, aide la digestion difficile et a un pouvoir laxatif. En excès il augmente pitta, détériore le sang et provoque la soif. Peut augmenter les toxines, détruire la virilité, obstruer les fonctions du système nerveux et provoquer un vieillissement prématuré de la peau.
Le goût acide – (amla rasa) est formé de l’union du Feu et de la Terre, on le retrouve dans les aliments comme le yaourt, le citron et les agrumes en général, dans le fromage et la vinaigre. Stimules les glandes gastriques, stimule la sécrétion de salive et favorise le sentiment de satisfaction. A un effet stimulant, il augmente le plaisir de manger, stimule le pouvoir digestif, éclairci l’esprit, stabilise les fonctions des sens et promeut la force. L’utilisation en excès provoque la soif, dissout kapha, augmente pitta, affaibli les muscles et produit de la rétention d’eau.
Le goût piquant – (katu rasa) se crée grâce à l’union des éléments Feu et Air, est contenu dans les aliments épicés, les poivrons, le gingembre et le cumin. Stimule le métabolisme, réchauffe et purifie. A de puissants effets diurétiques, stimulants et décongestionnants. Purifie d’abord la bouche et stimule la digestion, fait couler le nez et humidifie la bouche surtout quand c’est trop piquant pour nous. Son excès peut causer des évanouissements, suffocation, vertiges et sensation de brûlure, d’abord dans la bouche et ensuite dans l’estomac. Produit de la chaleur dans le corps, diminue la force et donne soif.
Le goût amer – (tikta rasa) est formé de l’Ether et de l’Air, se trouve dans les aliments comme les épinards ou autres légumes verts, les aubergines, le curcuma et le café. Stimule le foie et la vésicule biliaire et purifie. Bien qu’il ai un goût généralement désagréable, il a des pouvoir détoxifiants, diurétiques, vermicides et restaure les fonctions normales de l’organisme après une maladie. En excès il produit sècheresse et perte de force et provoque les maladies du type vata.
Le goût astringent – (kashaya rasa) nait de l’union des éléments Air et Terre, on le retrouve dans aliments comme les haricots, les lentilles, les aubergines, les figues et le miel. Toutes ces substances ont un effet de contraction sur l’esprit et les tissus, c’est pour cela qu’il est souvent conseillé pour arrêter les hémorragies ou d’autres excès de flux ou sécrétions. A un effet sédatif sur les muqueuses, asséchant et astringent. Une utilisation excessive produit de la sécheresse de la bouche et de la peau, inhibe la sécrétion de selles, d’urine et provoque beaucoup de maladies de type vata.

c9a80b75-3351-4e83-bcbe-52ca00c65fc8

Les différents goûts ont pour effet d’augmenter ou de diminuer les doshas selon la présence d’éléments semblables ou opposés au dosha. Par exemple vata, qui est formé d’Ether et d’Air, est augmenté par le goût piquant qui est formé du Feu associé à l’Air.

Copyright : Ayurveda Nice – Fabio de Giovanni

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.