PRANAYAMA ET AYURVEDA

PRANAYAMA FR GRA

PRANAYAMA ET AYURVEDA

  |   ayurvedique @fr   |   1 Comment

PRANAYAMA

PRANAYAMA FR
“Le Prana est l’ensemble de toutes les énergies, il est ce qui nous maintient en vie. Pour apprendre à utiliser cette énergie essentielle de la meilleure manière possible, nous pratiquons le Pranayama”. Sri O.P. Tiwari
Le souffle est le lien fondamental entre le corps et l’esprit. Le Pranayama est un ensemble de techniques respiratoires anciennes qui visent à relier l’un et l’autre, et qui font du Yoga une pratique pouvant aller au-delà des aspects simplement physiques, vers d’autres niveaux de conscience.
Le terme Pranayama signifie ‘développement du souffle’ ou encore ‘expansion de la force vitale’ (Prana). Il s’agit de la quatrième des huit branches du Yoga de Patanjali, un élément essentiel de toute pratique de Hatha Yoga. Une pratique régulière du Pranayama renforce les poumons, équilibre et purifie les systèmes nerveux et énergétiques du corps et accroît la vitalité. Puisque l’esprit (Citta) est étroitement associé au souffle, l’observation de notre respiration amène à une conscience plus sereine et plus claire. Cette méthode pose les bases qui permettent à l’état méditatif de s’épanouir naturellement.

Le bhastrika pranayama : la respiration du cri

  1. Inspirez profondément par vos narines. Tout d’abord, ressentez votre diaphragme s’abaisser, ce qui permet à vos poumons de s’ouvrir et force l’abdomen à se gonfler, puis ressentez votre poitrine se gonfler et à la fin vos clavicules qui remontent.
  2. Expirez rapidement par vos narines. Ressentez vos clavicules descendre, votre poitrine se dégonfler, votre abdomen se rétrécir lorsque vos poumons retombent. Le processus d’expiration doit se faire plus rapidement que celui de l’inspiration, comme un dégonflage rapide.
  3. Répétez l’opération. Si vous le faites correctement, votre poitrine va se gonfler lorsque vous inspirez et se dégonfler lorsque vous expirez. Continuez cet exercice pendant 5 minutes.
  4. En acquérant de la pratique, vous pouvez accélérer le processus. Les débutants doivent toujours commencer doucement pour éviter l’hyperventilation, mais avec le temps il est possible de changer cet exercice en une technique de respiration rapide.

 Le kapalabhati pranayama : la respiration du front brillant

  1. Inspirez normalement par vos narines jusqu’à ce que vos poumons soient pleins. Inspirez lentement, mais sans vous forcer. D’abord, ressentez votre diaphragme s’abaisser, ce qui permet à vos poumons de s’ouvrir et force l’abdomen à se gonfler, puis ressentez votre poitrine qui se gonfle et vos clavicules qui montent en dernier.
  2. Forcez l’expiration par vos narines. Cela accentue le moment de votre respiration où vous expirez plutôt que celui (plus naturel) où vous inspirez. Aidez votre expiration en contractant les muscles de votre abdomen pour faire sortir l’air. L’expiration devrait prendre beaucoup moins de temps que l’inspiration.
    Une expiration « forcée » signifie que la contraction des muscles de votre abdomen vous aide à faire sortir l’air hors de votre corps. Cela ne signifie en aucun cas que vous devez vous ressentir de la douleur au moment de l’expiration.
  3. Répétez cet exercice de respiration pendant 15 minutes. Vous pouvez prendre une minute de repos toutes les cinq minutes.
1Comment

Post A Comment